L'automobile en crise

Nouveautés, voitures de sport actuelles et à venir
Répondre
Avatar du membre
Jbay
Club AS
Messages : 4889
Enregistré le : mer. 23 juil. 2014 22:39
Voiture(s) : Citroën AX - Road Smart

Re: L'automobile en crise

Message par Jbay » ven. 29 mai 2020 23:35

mad max a écrit :
mar. 26 mai 2020 06:01
Hertz a déclaré faillite.
Ça me semble surréaliste :?

Publicité
 

Avatar du membre
Biki
Club AS
Messages : 30226
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 18:32
Voiture(s) : Smart Roadster-Coupé

Re: L'automobile en crise

Message par Biki » ven. 29 mai 2020 23:37

C'est pas partout, ça concerne pas l'Europe.

Tang
Club AS
Messages : 1440
Enregistré le : mar. 2 févr. 2016 23:56
Voiture(s) : Clio

Re: L'automobile en crise

Message par Tang » sam. 30 mai 2020 10:56

Un article sur l alliance (Renault Nissan Mitsubishi), à lire à mon avis :

https://bfmbusiness.bfmtv.com/entrepris ... 22624.html
Du côté japonais, la santé financière de Renault semble un sujet secondaire. "Nissan a déjà ses propres problèmes à régler", assure un bon connaisseur du constructeur qui balaie le sujet d’un revers de main. "Pourquoi Nissan investirait dans Renault ?, ose lâcher une source japonaise. Ils viennent de s’endetter et Nissan ne croit pas à leur redressement". Une manière pour les japonais de pousser Renault à vendre sa participation de 43% dans Nissan. Dans tous les cas, le tabou est levé : sans aide du partenaire japonais, l’avenir de l’Alliance est remis en cause. Les détracteurs n’hésitent pas à décrire le nouveau plan de l’Alliance, présenté mercredi par son président Jean-Dominique Senard, comme une étape vers le divorce. "Chacun se concentre sur ses régions et ses savoir-faire, décrypte un proche de l’Alliance [note perso = Pelata]. Ce sera plus simple de partager les biens en cas de séparation".
J'ai aussi l'impression que les choses se tendent en réalité encore plus entre Renault et Nissan. La série de conférences de presse des derniers jours ressemble à une partie de poker menteur.

L'article évoque aussi la piste d'un rapprochement alternatif avec Daimler :
Daimler, l’autre chevalier blanc ?
Il y a un an tout juste, le président de Renault enterrait la mort dans l’âme son projet de mariage avec l’italien Fiat-Chrysler. Il martelait que le marché européen devait se consolider et il n’a pas changé d’avis. A l’époque, il avait déjà étudié un renforcement des relations avec le constructeur allemand. "Il a eu des discussions poussées avec Daimler jusqu’à une augmentation des participations croisées", assure un ami de Senard. Renault et Daimler détiennent chacun 3% du capital de l’autre.

Quel intérêt Daimler aurait à se rapprocher de Renault ? Sur le plan industriel, leur coopération s’est limitée au moteurs, surtout les diesels, des petites voitures et aux utilitaires. "Le seul vrai intérêt de Daimler pour Renault, c’est sa participation de 43% dans Nissan" résume un proche du constructeur. Comme Fiat, Daimler pourrait rêver de nouer une véritable alliance mondiale avec Nissan. Un remake de 1999 quand le constructeur allemand avait échoué à sauver Nissan de la faillite. C’est à l’époque Renault qui avait remporté la mise.
Je ne comprends pas forcément l'intérêt qu'il y a pour Daimler à prendre le contrôle de Nissan... Surtout quand on voit la fiabilité de Nissan comme partenaire... (mais quand on est assez con pour donner les clefs de l'alliance au groupe qu'on est censé contrôler...)

Avatar du membre
Web
Administrateur
Messages : 44058
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 13:08
Voiture(s) : 16 cylindres en ligne

Re: L'automobile en crise

Message par Web » sam. 30 mai 2020 11:18

Daimler a bien eu une relation amoureuse avec Chrysler :lol: pourtant dans le genre partenaire moisi :gne:

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7684
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : Clio 2 16 8v

Re: L'automobile en crise

Message par Raaur » sam. 30 mai 2020 11:19

Jbay a écrit :
ven. 29 mai 2020 23:35
mad max a écrit :
mar. 26 mai 2020 06:01
Hertz a déclaré faillite.
Ça me semble surréaliste :?
Aux USA le fait de se mettre en faillite permet d'être protéger quelques temps et d'arrêter de payer les fournisseurs ou créanciers le temps de relancer la machine. Donc ce n'est pas définitif.

Avatar du membre
Web
Administrateur
Messages : 44058
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 13:08
Voiture(s) : 16 cylindres en ligne

Re: L'automobile en crise

Message par Web » sam. 30 mai 2020 11:24

oui la "faillite" chez eux c'est l'équivalent de notre "redressement judiciaire".
Mais bon je vois pas trop comment ils pourraient revenir à flot même si la concurrence Uber en ce moment doit être plus faible :hum:

Tang
Club AS
Messages : 1440
Enregistré le : mar. 2 févr. 2016 23:56
Voiture(s) : Clio

Re: L'automobile en crise

Message par Tang » sam. 30 mai 2020 11:27

Web a écrit :
sam. 30 mai 2020 11:18
Daimler a bien eu une relation amoureuse avec Chrysler :lol: pourtant dans le genre partenaire moisi :gne:
Mais est ce qu'ils y ont pris goût ?

:gne:

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7684
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : Clio 2 16 8v

Re: L'automobile en crise

Message par Raaur » lun. 8 juin 2020 18:10

Bentley a annoncé qu’il allait supprimer 1 000 emplois, soit près d’un quart de ses effectifs, en raison de la baisse d’activité engendrée par la pandémie de coronavirus.

Le constructeur de voitures de grand luxe britannique, filiale du groupe Volkswagen, proposera des départs volontaires mais n’exclut pas de recourir aux licenciements si nécessaire.

“Supprimer des emplois n’est pas chose facile mais c’est une mesure que nous devons prendre pour sauvegarder les emplois de la grande majorité des collaborateurs qui resteront”, a déclaré Adrian Hallmark, le patron de Bentley, dans un communiqué.

Bentley avait renoué avec les bénéfices en 2019 et il avait réalisé des ventes record et dégagé un bénéfice opérationnel sur les trois premiers mois de 2020. L’arrêt forcé de l’usine de Crewe pendant près de deux mois à cause de la pandémie a engendré une lourde perte et réduira le chiffre d’affaires de l’entreprise de 25 % à 30 % cette année, a indiqué M. Hallmark. Le site a rouvert le 11 mai, mais il fonctionne à 50 % seulement de ses capacités, en raison des mesures de distanciation sociale.

Bentley emploie actuellement 4 200 salariés à plein temps. Environ 2 200 travaillent dans l’usine de Crewe, 1 500 sont en télétravail et 500 sont toujours au chômage partiel et rémunérés par le gouvernement britannique. M. Hallmark a indiqué que le plan de départ volontaire serait “couteux”, sans toutefois avancer de chiffre précis.

La filiale de Volkswagen a par ailleurs indiqué qu’elle repousserait probablement à 2026 l’introduction d’un véhicule électrique à batterie qui était initialement prévue d’ici à 2025.

Les réductions d’emplois chez Bentley s’ajoutent à celles annoncées ces dernières semaines chez Aston Martin (environ 500 emplois) et le groupe McLaren (1 200 postes).

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (5/6/20)
Par Frédérique Payneau

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7684
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : Clio 2 16 8v

Re: L'automobile en crise

Message par Raaur » ven. 19 juin 2020 13:04

Mahindra & Mahindra, le constructeur indien propriétaire majoritaire de SsangYong, ne veut plus investir chez le Coréen, à cause des flux de trésorerie mis à mal par le Covid-19.


https://www.moniteurautomobile.be/actu- ... gyong.html

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7684
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : Clio 2 16 8v

Re: L'automobile en crise

Message par Raaur » lun. 22 juin 2020 13:19

Ssangyong cherche un acquéreur potentiel après que sa maison mère Mahindra a annoncé son intention de céder la participation majoritaire (74,65 %) qu’elle détient dans le capital de sa filiale qui n’est pas rentable. Il a choisi un conseiller pour l’aider à trouver un nouvel investisseur, a indiqué un porte-parole du constructeur coréen.

La filiale coréenne de Mahindra est lourdement endettée et a été dans le rouge au niveau opérationnel au premier trimestre, pour le treizième trimestre consécutif. Ses ventes, qui étaient déjà faibles avant la pandémie de coronavirus, ont reculé de 32 % sur les cinq premiers mois de l’année, à 39 206 unités.

Par ailleurs, Ssangyong a annoncé avoir signé un accord avec le constructeur chinois Songuo Motors pour exporter le Tivoli. Songuo doit assembler dès cette année le tout-terrain en Chine à partir de collections en vue d’une commercialisation au Moyen-Orient et en Afrique. Il prévoit de développer son propre modèle basé sur la plateforme du Tivoli et d’en fabriquer 60 000 exemplaires par an dans son usine dans la province de Shandong.

Ssangyong compte pour sa part lancer un nouveau tout-terrain de loisir électrique sur le marché coréen l’an prochain.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (19/6/20), YONHAP (19/6/20)
Par Frédérique Payneau

Avatar du membre
Web
Administrateur
Messages : 44058
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 13:08
Voiture(s) : 16 cylindres en ligne

Re: L'automobile en crise

Message par Web » lun. 22 juin 2020 13:26

si ça peut nous éviter de continuer à voir leurs horreurs :merci:

Avatar du membre
mad max
AS
Messages : 32386
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 14:43
Voiture(s) : Alfa 156 V6

Re: L'automobile en crise

Message par mad max » sam. 4 juil. 2020 10:30


Publicité
 

Répondre