Affaire Volkswagen : l'heure des comptes

Nouveautés, voitures de sport actuelles et à venir
Répondre
Avatar du membre
L'intrépide
Club AS
Messages : 4989
Enregistré le : dim. 17 mars 2013 17:02
Voiture(s) : GT86 - 208 GTI BPS - Duster

Re: Affaire Volkswagen : l'heure des comptes

Message par L'intrépide » lun. 22 oct. 2018 16:44

D'ici à ce qu'on nous impose un boitier/badge autoroute dans toutes les voitures :bah:

Publicité
 

Avatar du membre
fred
Club AS
Messages : 2911
Enregistré le : mer. 20 mai 2009 18:59
Voiture(s) : ;

Re: Affaire Volkswagen : l'heure des comptes

Message par fred » lun. 22 oct. 2018 20:18

Ne me dis pas que tu en doutes encore!

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7114
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : BMW 2002

Re: Affaire Volkswagen : l'heure des comptes

Message par Raaur » lun. 29 oct. 2018 15:33

Dans le cadre de l’enquête sur le scandale des moteurs diesel truqués du groupe Volkswagen, un témoin accuse l’actuel président du conseil de surveillance, Hans Dieter Pötsch, d’avoir été au courant du scandale avant qu’il n’éclate en septembre 2015.

Une enquête est en cours concernant des soupçons de manipulation de cours contre M. Pötsch, auprès du tribunal de Brunswick.

Un juriste (non nommé), qui était alors en charge des immatriculations des modèles Volkswagen auprès des autorités, a ainsi déclaré avoir informé M. Pötsch de l’installation d’un logiciel interdit sur des modèles diesel aux Etats-Unis. Lui-même et un autre responsable juridique auraient en effet fait remonter cette information à M. Pötsch dès juin 2015.Un courriel viendrait corroborer cette version.

Dans ce rapport, le juriste aurait mentionné le nombre de voitures concernées, ainsi que les amendes possibles, voire le risque d’emprisonnement pour les responsables.

Selon des informations du journal allemand AUTOMOBILWOCHE, le responsable juridique pourrait être Michael Ganninger, ancien directeur juridique de VW. Il aurait déclaré n’avoir reçu que peu d’attention lorsqu’il a tenté de mentionner les manipulations lors d’une rencontre avec la direction, à savoir M. Pötsch, l’ancien président Martin Winterkorn et le responsable de l’approvisionnement Francisco Javier Garcia Sanz.

Toutefois, le groupe Volkswagen n’a informé les marchés de ces manipulations que le 18 septembre 2015, après que les autorités américaines ont mis le scandale en lumière.

Au vu de ces informations, le tribunal de Brunswick doit décider d’ici au début de l’année prochaine, s’il entame une procédure contre M. Pötsch, M. Winterkorn et éventuellement contre l’actuel président, Herbert Diess.

Pour rappel, le tribunal de Brunswick enquête actuellement sur 52 accusés dans le cadre de l’affaire des moteurs truqués. 42 sont poursuivis pour manipulation de logiciel en vue de modifier les émissions de NOX, 6 pour publication de données mensongères sur les niveaux d’émissions de CO2 et de consommation, 3 pour manipulation de marché et un pour destruction de preuves.

Source : SPIEGEL (25/10/18), AUTOMOBILWOCHE (26/10/18)

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7114
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : BMW 2002

Re: Affaire Volkswagen : l'heure des comptes

Message par Raaur » lun. 21 janv. 2019 18:38

Aux Etats-Unis, la société d’ingénierie allemande IAV a plaidé coupable pour son rôle dans le scandale des moteurs truqués qui affecte le groupe Volkswagen.

La société IAV, qui siège à Berlin, dispose de bureaux à Detroit et aurait aider Volkswagen a développer le logiciel truqueur nécessaire pour altérer les performances de son système de gestion des émissions en phase de test, afin d’obtenir l’homologation pour les véhicules dotés du moteur turbodiesel de 2 litres.

En plaidant coupable, IAV a également accepté de verser une amende de 35 millions de dollars (montant fixé par la justice américaine, car estimé comme le maximum qu’IAV pouvait payer sans faire faillite).

Selon les documents de la plainte, les ingénieurs de Volkswagen avaient “délégué certaines tâches associées à la conception de son moteur diesel à IAV, notamment des tâches liées au développement du logiciel […] et au traitement des gaz d’échappement”.

Dès 2006, des ingénieurs d’IAV auraient collaborer avec Volkswagen pour développer le logiciel truqueur, et selon la justice, dès 2008, un dirigeant de la société d’ingénierie connaissait la fonction de ce logiciel et aurait ordonné à ses employés de continuer à travailler sur le projet.

Aux Etats-Unis, environ 335 000 véhicules des marques Volkswagen et Audi étaient dotés du moteur diesel de 2 litres associé à ce logiciel truqueur.

Néanmoins, le gouvernement américain a reconnu que le rôle d’IAV restait mineur dans cette affaire comparé à celui de Volkswagen.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (18/1/19)

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7114
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : BMW 2002

Re: Affaire Volkswagen : l'heure des comptes

Message par Raaur » sam. 25 mai 2019 14:18

L’équipementier allemand Bosch a accepté de payer une amende de 90 millions d’euros dans le cadre du scandale des moteurs diesel truqués, a annoncé le parquet de Stuttgart.

La justice allemande amis en évidence des “manquements au devoir de surveillance”, seule base juridique possible pour poursuivre pénalement une entreprise en Allemagne.

Le parquet reproche à Bosch d’avoir livré à des “constructeurs allemands et étrangers” environ 17 millions de pièces de moteurs “dont le logiciel permettait pour partie” de tricher sur le niveau réel d’émissions de NOx.

“L’initiative” de cette tricherie “émane de salariés des constructeurs automobiles”, a néanmoins souligné le parquet de Stuttgart. En effet, le scandale des moteurs truqués avait éclaté en septembre 2015 au sein du groupe Volkswagen.

Bosch a ainsi déclaré dans un communiqué avoir “renoncé à faire appel”, refermant l’un des volets judiciaires de cette affaire tentaculaire. L’équipementier a ajouté qu’il allait “continuer à développer ses structures internes” dédiées à la conformité.

Pour rappel, le tribunal de Stuttgart avait infligé début mai une amende de 535 millions d’euros à la marque Porsche, dans le même cadre légal, tandis que les constructeurs Volkswagen et Audi ont écopé d’un total de 1,8 milliard d’euros d’amendes.

Bosch avait par ailleurs déjà consenti en 2017 à verser plus de 300 millions de dollars de dédommagement aux Etats-Unis, dans une affaire similaire concernant des équipements pour des véhicules Chrysler, sans admettre sa culpabilité.

Malgré le règlement de ce volet de l’affaire des moteurs truqués, la justice allemande poursuit ses enquêtes individuelles visant des salariés du secteur automobile, dont trois cadres de Bosch soupçonnés depuis 2017 de “complicité de fraude” au profit de Volkswagen.

Source : AFP, AUTOMOTIVE NEWS (23/5/19)

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7114
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : BMW 2002

Re: Affaire Volkswagen : l'heure des comptes

Message par Raaur » mer. 29 mai 2019 18:42

La justice allemande a mené le 28 mai des perquisitions notamment dans les locaux de Porsche, dans le cadre d’une enquête pour corruption et malversations sans lien avec le scandale des moteurs diesel truqués, a indiqué le parquet de Stuttgart.

Un fonctionnaire des services chargés de contrôler les entreprises est « soupçonné d’avoir livré à un conseiller fiscal de Porsche des informations couvertes par le secret » et d’avoir en contrepartie « accepté des avantages », écrit le parquet dans un communiqué.

Quelque 176 policiers et 10 magistrats du parquet ont perquisitionné « plusieurs adresses » à et aux alentours de Stuttgart, dont des bureaux de Porsche, de l’administration fiscale et d’un cabinet de conseil fiscal. Six personnes, dont cinq « responsables chez Porsche », pourraient être poursuivis pour abus de confiance, indique le parquet.

Porsche « coopère pleinement avec les autorités », a déclaré un porte-parole du constructeur, confirmant que la justice a « consulté et saisi » des documents dans ses bureaux.

Source : AFP (28/5/19)

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7114
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : BMW 2002

Re: Affaire Volkswagen : l'heure des comptes

Message par Raaur » lun. 17 juin 2019 18:34

420 000 clients du groupe Volkswagen ont désormais rejoint la plainte en recours collectif contre le constructeur, en raison du scandale des moteurs truqués, a annoncé le responsable de l’association de défense des consommateurs Verbraucherzentrale Bundesverbands (VZBV), Klaus Müller.

M. Müller s’est d’ailleurs dit prêt à négocier avec le groupe Volkswagen en vue d’un accord à l’amiable, afin d’accélérer les démarches.

Le procès en recours collectif contre Volkswagen doit débuter au tribunal de Brunswick le 30 septembre.

Par ailleurs, en lien avec le scandale des moteurs truqués, le groupe Volkswagen a dépensé 1,77 milliard d’euros en conseillers et avocats. Cette somme inclut les dépenses de toutes les marques du groupe (y compris Audi et Porsche, également affectées par le scandale).

La majeure partie de cette somme a été versée au cabinet Jones Day, qui a représenté Volkswagen dans cette affaire aux Etats-Unis depuis septembre 2015.

Source : SPIEGEL (15/6/19), AUTOMOBILWOCHE (16/6/19)

Publicité
 

Répondre