L'avenir de la voiture électrique

Nouveautés, voitures de sport actuelles et à venir
Répondre
Avatar du membre
L'intrépide
Club AS
Messages : 4989
Enregistré le : dim. 17 mars 2013 17:02
Voiture(s) : GT86 - 208 GTI BPS - Duster

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par L'intrépide » mer. 12 déc. 2018 14:00

La vidéo est bien, à quelques bémols près :
1 - Les énergies renouvelables ne suffisent pas (c'est d'ailleurs un nouveau scandale en préparation) et il faut impérativement continuer à développer le nucléaire en parallèle, sinon on finira par devoir produire notre électricité comme en Allemagne et on ratera l'objectif écologique. :oui:
2 - Les particules émises (pneus, freins) dont il parle dans la vidéo sont encore plus problématiques dans le métro, le RER du fait du confinement. :gne:
3 - Comme soulevé par Nico, il faut en finir avec ce discours collectiviste qui prône le transport en commun comme solution ultime pour tous les déplacements... On n'est pas dans un pays communiste, pas encore :troll:

Publicité
 

Avatar du membre
Web
Administrateur
Messages : 40169
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 13:08
Voiture(s) : 12 cylindres en ligne

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Web » mer. 12 déc. 2018 14:46

En fait plus ça va plus je pense que la mobilisation globale en faveur de la voiture électrique (ou non-thermique) est essentiellement liée à la peur d'un lendemain sans pétrole, ou d'un prix inabordable, bien plus encore qu'à la menace écologique.

Imaginez l'ampleur des mouvements sociaux avec un litre à 2 ou 3€ quand on voit ce qui se passe déjà...

Avatar du membre
Sylkill
Club AS
Messages : 2728
Enregistré le : mer. 15 nov. 2017 13:42
Voiture(s) : Ca y ressemble

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Sylkill » mer. 12 déc. 2018 15:05

Web a écrit :
mer. 12 déc. 2018 12:06
Personnellement je pense que la seule solution réellement viable (outre le retour à la calèche) est la production d'un carburant neutre en Co2, gaz issu de la méthanisation, algo-carburant de synthèse, etc.

Mais ça, avant d'en arriver là...
Véhicule à hydrogène, via pile à combustible embarquée, et avec une production d'hydrogène par hydrolyse, alimentée par les barrages hydroélectriques, les éoliennes, les hydroliennes, etc etc.... Sur le long terme il n'y a que ça qui puisse s'avérer vraiment non polluant, exception faite de la fabrication des systèmes eux-mêmes.

Avatar du membre
Ushiran
Club AS
Messages : 1990
Enregistré le : mer. 29 oct. 2014 20:52
Voiture(s) : V8 Vantage

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Ushiran » jeu. 13 déc. 2018 11:14

Dans le même genre :

Avatar du membre
ExitSuccess
Club AS
Messages : 1521
Enregistré le : mer. 28 août 2013 15:09
Voiture(s) : Corvette C5

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par ExitSuccess » jeu. 13 déc. 2018 18:37

L'intrépide a écrit :
mer. 12 déc. 2018 14:00
3 - Comme soulevé par Nico, il faut en finir avec ce discours collectiviste qui prône le transport en commun comme solution ultime pour tous les déplacements... On n'est pas dans un pays communiste, pas encore
En effet, même si la solution passe aussi par l’organisation efficace des transports en commun (même si ce n'est qu'un élément parmi d'autre).
Et c'est pas le cas aujourd'hui.

Par contre les mecs, faut vraiment arrêter avec vos délires sur le communisme, ça n'a rien à voir dans le débat, mais alors vraiment rien :gne:

Avatar du membre
L'intrépide
Club AS
Messages : 4989
Enregistré le : dim. 17 mars 2013 17:02
Voiture(s) : GT86 - 208 GTI BPS - Duster

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par L'intrépide » jeu. 13 déc. 2018 20:35

ExitSuccess a écrit :
jeu. 13 déc. 2018 18:37
En effet, même si la solution passe aussi par l’organisation efficace des transports en commun (même si ce n'est qu'un élément parmi d'autre).
Et c'est pas le cas aujourd'hui.

Par contre les mecs, faut vraiment arrêter avec vos délires sur le communisme, ça n'a rien à voir dans le débat, mais alors vraiment rien :gne:
Ah bon ? Pourtant c'est bien une vision collectiviste quand on prône systématiquement les transports en commun et qu'on désigne l'automobile comme le mal absolu même quand c'est pourtant la seule solution réellement pertinente à tous points de vue :bah:

Quand je vois des gens réclamer des gares et des trains dans des déserts ruraux, qui sont/seraient largement sous-utilisé car pas pratiques, pas flexibles, trop chers, ... ça interpelle :heu: (heureusement que des automobilistes paient des taxes pour subventionner :troll: )

Et sinon, le communisme si je peux me permettre un peu de provoc', on en est quand même pas loin. Pour rigoler, j'ai fait le ratio entre ce que paie mon employeur tous les mois (salaire brut chargé) et ce que je percevrai en net en janvier (prélèvement à la source), c'est pas triste :areuh: (et je compte même pas les impôts locaux :gne: ).

Avatar du membre
Web
Administrateur
Messages : 40169
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 13:08
Voiture(s) : 12 cylindres en ligne

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Web » jeu. 13 déc. 2018 21:36

je suis complètement d'accord sur l'incongruité totale du train sur des trajets courts, tant qu'on aura une énergie individuelle abordable. En revanche sur longue distance c'est beaucoup plus pertinent que l'avion, écologiquement parlant. LE problème, c'est le kérozène détaxé...

Avatar du membre
ExitSuccess
Club AS
Messages : 1521
Enregistré le : mer. 28 août 2013 15:09
Voiture(s) : Corvette C5

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par ExitSuccess » ven. 14 déc. 2018 10:34

L'intrépide a écrit :
jeu. 13 déc. 2018 20:35
Ah bon ? Pourtant c'est bien une vision collectiviste quand on prône systématiquement les transports en commun et qu'on désigne l'automobile comme le mal absolu même quand c'est pourtant la seule solution réellement pertinente à tous points de vue

Quand je vois des gens réclamer des gares et des trains dans des déserts ruraux, qui sont/seraient largement sous-utilisé car pas pratiques, pas flexibles, trop chers, ... ça interpelle (heureusement que des automobilistes paient des taxes pour subventionner )

Et sinon, le communisme si je peux me permettre un peu de provoc', on en est quand même pas loin. Pour rigoler, j'ai fait le ratio entre ce que paie mon employeur tous les mois (salaire brut chargé) et ce que je percevrai en net en janvier (prélèvement à la source), c'est pas triste (et je compte même pas les impôts locaux ).
Bon la on mélange un peut tout :areuh:

Est-ce que Macron est communiste/à une vision communiste ?
Même question pour Hidalgo ?
Ou pour un politique quelconque qui aurait un minimum de responsabilité ?

Perso je pense pas, je dirai même que nous sommes à des années lumières d'être dans une vision communiste ou que ce soit.

Ensuite, le fait que des gens demandent des trains là ou c'est pas rentable, c'est pas la question du communisme, c'est la question de notion de service publique. Par exemple, est-ce un principe communiste d'avoir un système de santé publique ? On peut être d'accord / pas d'accord avec ça, mais ça n'a toujours rien à voir avec le communisme.

Et enfin, est-ce que les impôts sont l’apanage du communisme ?

Bref, invoquer le communisme pour montrer du doigt les problématiques énergétiques et sociale d'aujourd'hui, c'est se planter dans les origines de celles-ci. Et si on se gaufre à ce niveau, on arrivera jamais à avoir une réponse valable à ces problématiques.

Avatar du membre
Web
Administrateur
Messages : 40169
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 13:08
Voiture(s) : 12 cylindres en ligne

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Web » ven. 14 déc. 2018 11:23

pour autant, rendre une consommation acceptable et égale entre tous, c'est bien la base du communisme et c'est probablement ce vers quoi il faut se diriger.

Rouler en Lada, c'est mieux que pas rouler du tout, en fait.

Avatar du membre
ExitSuccess
Club AS
Messages : 1521
Enregistré le : mer. 28 août 2013 15:09
Voiture(s) : Corvette C5

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par ExitSuccess » ven. 14 déc. 2018 11:25

Web a écrit :
ven. 14 déc. 2018 11:23
pour autant, rendre une consommation acceptable et égale entre tous, c'est bien la base du communisme et c'est probablement ce vers quoi il faut se diriger.
Oui, mais c'est pas du tout ce qu'ont prévu nos "élites" dirigeantes hein :neu:

Avatar du membre
Web
Administrateur
Messages : 40169
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 13:08
Voiture(s) : 12 cylindres en ligne

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Web » ven. 14 déc. 2018 11:30

ça j'ai bien compris en effet... Est-ce que la 6eme République y parviendra ? Mystère :neu:

Avatar du membre
L'intrépide
Club AS
Messages : 4989
Enregistré le : dim. 17 mars 2013 17:02
Voiture(s) : GT86 - 208 GTI BPS - Duster

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par L'intrépide » ven. 14 déc. 2018 12:38

Web a écrit :
ven. 14 déc. 2018 11:23
pour autant, rendre une consommation acceptable et égale entre tous, c'est bien la base du communisme et c'est probablement ce vers quoi il faut se diriger.

Rouler en Lada, c'est mieux que pas rouler du tout, en fait.
Si tout, absolument tout, est régi par l'état... c'est la déprime assurée :picole:

Avatar du membre
L'intrépide
Club AS
Messages : 4989
Enregistré le : dim. 17 mars 2013 17:02
Voiture(s) : GT86 - 208 GTI BPS - Duster

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par L'intrépide » ven. 14 déc. 2018 12:57

ExitSuccess a écrit :
ven. 14 déc. 2018 10:34

Bon la on mélange un peut tout :areuh:

Est-ce que Macron est communiste/à une vision communiste ?
Même question pour Hidalgo ?
Ou pour un politique quelconque qui aurait un minimum de responsabilité ?

Perso je pense pas, je dirai même que nous sommes à des années lumières d'être dans une vision communiste ou que ce soit.

Ensuite, le fait que des gens demandent des trains là ou c'est pas rentable, c'est pas la question du communisme, c'est la question de notion de service publique. Par exemple, est-ce un principe communiste d'avoir un système de santé publique ? On peut être d'accord / pas d'accord avec ça, mais ça n'a toujours rien à voir avec le communisme.

Et enfin, est-ce que les impôts sont l’apanage du communisme ?

Bref, invoquer le communisme pour montrer du doigt les problématiques énergétiques et sociale d'aujourd'hui, c'est se planter dans les origines de celles-ci. Et si on se gaufre à ce niveau, on arrivera jamais à avoir une réponse valable à ces problématiques.
Je ne mélange rien. Quand t'es dans un pays où les autorités en sont à contrôler que tu peins bien tes volets de la bonne couleur, ou encore qu'un arbre mort est bien remplacé dans un espace vert d'un ensemble immobilier construit il y a plus de 20 ans (véridique), pour être conforme au plan initial, je me dis qu'on est plus proche d'un système communiste que d'un système libéral.

Quand je vois qu'un salarié ne perçoit en réalité que 40-50% de ce que débourse son employeur, ça me conforte largement dans cette idée.

Concernant le transport ferré, le résultat de la gestion publique est édifiante. Si malgré cela, les gens continuent à demander des trains et des TGV au nom de la notion de service public, c'est sans doute l'oeuvre d'un certain endoctrinement.

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7114
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : BMW 2002

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Raaur » ven. 14 déc. 2018 18:36

M. Mortureux s’alarme du « mirage de la solution unique » en matière de motorisations
#Electrique - #Hybride - #Marc Mortureux - #motorisations - #PFA
Dans un entretien accordé à AEF info le 6 décembre, le directeur général de la Plateforme automobile et ancien DGPR (directeur général de la...

Dans un entretien accordé à AEF info le 6 décembre, le directeur général de la Plateforme automobile et ancien DGPR (directeur général de la prévention des risques), Marc Mortureux, évoque les premières conclusions du groupe de travail sur la fin de la vente des véhicules à moteur thermique d’ici à 2040. L’enjeu n’est pas tant, selon lui, de « discuter l’objectif » mais plutôt de « tracer le chemin », en tenant compte des nombreuses incertitudes. « Autant nous n’avons aucun état d’âme à nous investir à fond sur le véhicule électrique pour changer d’échelle, autant je dis attention au mirage de la solution unique qui va résoudre tous nos problèmes », prévient-t-il.

« Nous avons […] décidé de structurer la démarche autour de trois périodes et de documenter chacune des étapes. […] La première étape correspond au contrat stratégique de filière à l’horizon 2022. Pour réussir à court terme à réduire nos émissions de CO2, le moyen d’y arriver est de réussir le développement du véhicule électrique. […] Nous avons pris un engagement très fort : la multiplication par cinq de la vente de véhicules électriques à cet horizon. C’est un objectif réaliste mais qui n’est pas gagné d’avance. Il nous faut donc créer les conditions et l’écosystème pour convaincre de ce basculement nécessaire et pour cela, nous ne fermons pas le jeu aux véhicules hybrides rechargeables, qui s’avèrent plus pertinents pour certains usages, par exemple pour de longs trajets en famille. Sur le court terme, l’électromobilité est de toute évidence le vecteur numéro un du progrès que nous avons à faire pour respecter les objectifs de baisse des émissions d’ici à 2022 », explique M. Mortureux.

« Nous voyons se profiler une trajectoire très rude et exigeante de réduction des émissions de CO2 entre 2021 et 2030, qui devrait être entre – 35 % et – 40 %, en partant de l’objectif de 2021 déjà très difficile à atteindre (95 g de CO2/km). Les véhicules que nous vendrons en 2030 ne sont pas encore conçus, donc il est très important pour nous de porter le message de la neutralité technologique. Nous demandons que le gouvernement ne nous impose pas une technologie pour atteindre cet objectif. De toute évidence, le véhicule électrique sera une part importante de cet objectif, mais il nous faut poursuivre toutes les pistes : optimiser les moteurs thermiques, développer des infrastructures pour les véhicules à hydrogène qui pourront être une piste après 2030, étudier le déploiement du gaz renouvelable pour certaines flottes de véhicules, poursuivre la recherche sur les biocarburants. Nous souhaitons étudier cette palette de technologies. Au-delà de 2030, nous voyons que, malgré tous nos progrès, nous serons encore loin de l’objectif zéro émission de gaz à effet de serre. Aujourd’hui, il est difficile de savoir quelle sera la trajectoire pour l’atteindre. Nous comptons sur des innovations dans les prochaines années, que nous ne sommes pas encore capables de caractériser. Cela dépendra du déploiement des infrastructures électriques et hydrogène, ainsi que de l’acceptabilité sociale », poursuit le dirigeant.

« Le mot même de ‘carburant’ n’est pas quelque chose qu’il faut totalement exclure au-delà de 2030. Et s’il s’agissait de biocarburants avancés par exemple ? Il est beaucoup trop tôt pour conclure sur les technologies disponibles demain. Pour être au rendez-vous de l’accord de Paris, notre devoir est de toujours faire le pari de l’innovation », explique par ailleurs le directeur général de la PFA, soulignant que « la capacité de l’Europe à maîtriser la filière batterie et à développer une industrie européenne est un enjeu considérable ».

« Nous attendons [du projet de loi mobilités et de la PPE présentés récemment par le gouvernement] plusieurs dispositions de la loi d’orientation des mobilités, comme la simplification de l’installation de bornes de recharge dans les copropriétés et l’augmentation des niveaux de soutien financier à l’installation de bornes. La PPE doit aussi définir comment la trajectoire sur l’électromobilité s’accompagne en termes d’infrastructures. La transition va être douloureuse pour l’industrie automobile. Raison de plus pour éviter à tout prix de tomber dans ce piège qui consisterait à s’apercevoir dans 20 ans que, du puits à la roue, le bilan de l’électromobilité à l’échelle européenne est un échec du seul fait de l’électricité carbonée. Je n’ai pas d’inquiétude en France. Mais au niveau de l’Union européenne, nous souhaitons des politiques cohérentes qui garantissent une électricité décarbonée et des infrastructures au-delà des quelques pays que sont la France, l’Allemagne et l’Europe du nord », conclut M. Mortureux.

Source : AEF INFO (13/12/18)

Avatar du membre
Serge87
Messages : 1082
Enregistré le : ven. 13 janv. 2012 13:08
Voiture(s) : F31

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Serge87 » sam. 15 déc. 2018 11:42

L hybride rechargeable pour les longs voyage en famille ???
Ces modèles sont équipés de moteurs riquiqui qui montrent justement leur limite avec cet usage :arf:

Avatar du membre
Serge87
Messages : 1082
Enregistré le : ven. 13 janv. 2012 13:08
Voiture(s) : F31

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Serge87 » lun. 17 déc. 2018 16:57

https://electrek.co/2018/12/13/porsche- ... arge-rate/

100km d'autonomie recuperes en 3 minutes de charge. Ca devient plus raisonnable comme temps d'immobilisation.

Avatar du membre
Sylkill
Club AS
Messages : 2728
Enregistré le : mer. 15 nov. 2017 13:42
Voiture(s) : Ca y ressemble

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Sylkill » lun. 17 déc. 2018 17:00

Ca commence à se rapprocher d'une pause pipi café sur l'autoroute effectivement.
Reste à voir les contraintes d'installation d'un tel chargeur.

Avatar du membre
Cypr-21
Modérateur
Messages : 2205
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 19:26
Voiture(s) : Peugeot 607 - Opel Astra H

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Cypr-21 » lun. 17 déc. 2018 17:08

Et l'impact sur la durée de vie des batteries.

Avatar du membre
Serge87
Messages : 1082
Enregistré le : ven. 13 janv. 2012 13:08
Voiture(s) : F31

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Serge87 » lun. 17 déc. 2018 17:13

Je pense qu'on peut l'oublier pour chez soi :(
Et comme le dit l'article, reste a savoir comment le systeme electrique de la voiture supporte ca dans le temps.

C'est comme pour la longevite d'un 2.0l turbo depassant les 400cv. Sauf que la, la longevite est remise a cause par le simple fait de faire le 'plein' :gne:

Avatar du membre
mad max
AS
Messages : 28831
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 14:43
Voiture(s) : Alfa 156 V6

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par mad max » mar. 18 déc. 2018 18:36

instauration d'une taxe au Royaume-Uni.

Avatar du membre
Budmysol
Messages : 826
Enregistré le : sam. 15 oct. 2011 11:58
Voiture(s) : 225gC02

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Budmysol » mar. 18 déc. 2018 19:23

Rien d'étonnant, avec linky on est déjà capable de taxer "un plein". C'est inimaginable de passer à côté des milliards que rapportent les carburants "conventionnels".

Avatar du membre
Web
Administrateur
Messages : 40169
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 13:08
Voiture(s) : 12 cylindres en ligne

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Web » mar. 18 déc. 2018 19:33

TICPE = 14 milliards

donc oui, ça semble évident qu'ils vont pas tirer un trait là-dessus ! Une fois qu'une part suffisante de pigeons sera convertie à la pile, toc toc, bonjour la taxe ! :neu:

Avatar du membre
Raaur
Club AS
Messages : 7114
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 16:32
Voiture(s) : BMW 2002

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Raaur » jeu. 3 janv. 2019 22:34

La part des voitures électriques dans les ventes de voitures neuves en Norvège a atteint 31,2 % l’an dernier, contre 20,8 % en 2017 et 5,5 % seulement en 2013, a annoncé l’organisme indépendant OFV.

Près de 148 000 voitures ont été vendues sur le marché norvégien en 2018. Les ventes de voitures 100 % électriques ont augmenté de 40 %, à 46 092 unités. Les ventes de modèles diesel et à essence ont reculé respectivement de 28 % et 17 %, et celles de véhicules hybrides non rechargeables de 20 %. La Nissan Leaf a été la voiture la plus vendue dans le pays l’an dernier.

La Norvège veut interdire dès 2025 la commercialisation de véhicules équipés d’un moteur à combustion. Le directeur de l’OFV a estimé que la progression des ventes de voitures électriques constituait « un petit pas supplémentaire vers l’objectif de 2025 », mais qu’il restait encore un long chemin à parcourir.
Source : REUTERS (2/1/19)

Avatar du membre
Web
Administrateur
Messages : 40169
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 13:08
Voiture(s) : 12 cylindres en ligne

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Web » jeu. 3 janv. 2019 22:49

Pourquoi interdire le moteur à combustion et pas les énergies fossiles ? Politique absurde

Sayemone
Club AS
Messages : 3665
Enregistré le : lun. 18 mai 2009 19:07
Voiture(s) : Z3 Coupé

Re: L'avenir de la voiture électrique

Message par Sayemone » jeu. 3 janv. 2019 22:51

C'est moteur à combustion interne seul, les hybrides seront autorisés après 2025. ;)

Publicité
 

Répondre